Tous en grève le 14 décembre

mardi 11 décembre 2018

La situation sociale du pays appelle une réponse ferme des organisations syndicales. De nombreuses revendications exprimées depuis plusieurs semaines rejoignent celles que nous portons : hausse des salaires, besoin de services publics financés par une fiscalité juste et réellement redistributive, etc.

Obligé de répondre aux attentes, le gouvernement manie l’entourloupe pour faire croire à une augmentation du SMIC ou à une meilleure rémunération des heures supplémentaires par l’exonération des cotisations sociales. Or la première mesure n’est que la mise en œuvre anticipée de l’augmentation de la prime d’activité et ne constitue pas une augmentation du SMIC, et la seconde, déjà éprouvée, a surtout montré sa nocivité pour l’emploi et le financement de la Sécurité Sociale.

Pendant ce temps, le Sénat instaure trois jours de carence pour les fonctionnaires et porte à 2950 les suppressions de postes dans le second degré.

La réforme du lycée et du baccalauréat portée par le ministre montre de plus en plus ses effets et ses conséquence au fur et à mesure que les personnels, les parents et les lycéens en prennent connaissance. Ces derniers ne s’y trompent pas et se sont mobilisés à plusieurs reprises.

Dans ce contexte, et dans la suite des actions déjà menées, notamment le 12 novembre, la FSU appelle les personnels à la grève et aux manifestations le vendredi 14 décembre.

À Blois, la manifestation partira de la place de la résistance en direction de la préfecture à 14h30.

PDF - 138.4 ko
Communiqué de presse intersyndical