Rentrée 2020 très compliquée dans les collèges – CR du CDEN du 7 juillet 2020

jeudi 9 juillet 2020

Ce mardi 7 juillet s’est tenu le CDEN sur la répartition de la dotation des collèges à la rentrée 2020. La FSU a tenu dans sa déclaration à revenir sur les problèmes et les dysfonctionnements mis en lumière lors de la crise sanitaire (voir notre déclaration à la suite de ce compte-rendu). A ce jour, l’administration ne dispose toujours d’aucune information concernant la rentrée. Les maires ont appuyé cette demande en exprimant également la nécessité d’informations pour pouvoir préparer la rentrée dans les écoles.

La FSU a également insisté sur les limites de l’enseignement à distance et donc la nécessité de tout faire pour éviter un nouveau confinement. Le secrétaire général de la préfecture a reconnu que « le distanciel creusait les inégalités ».

Rentrée 2020 dans les Collèges

L’essentiel des débats a concerné les nouvelles modalités de répartition de la dotation ainsi que les ajustements de cette répartition en cours de réalisation. La FSU a souligné les limites du mode de répartition de la dotation qui conduit à une très forte augmentation des effectifs par classe (+1,89 élèves par division en moyenne, ce qui est énorme !) et à nier la spécificité des besoins de l’éducation prioritaire (+3,42 élèves par division en REP et REP+ !). Madame la Directrice Académique a précisé que ces modalités seraient rediscutées au niveau départemental pour la rentrée 2021 et que, pour la rentrée 2020, les ajustements étaient en cours, en fonction des remontées des chefs d’établissement. La FSU a insisté pour que ces ajustements soient présentés et discutés dans le cadre des instances paritaires de façon à ce que les critères retenus soient clairement explicités et définis. A ce jour, selon les informations dont nous disposons, la réserve départementale s’élève à 179h, ce qui correspond à environ 10 postes.
La FSU a rappelé qu’environ 25% des collèges, dont une bonne part des REP, avaient de nouveau formulé des demandes de moyens en juin pour ouvrir des divisions supplémentaires afin de faire baisser les effectifs par classe. Ils risquent, pour certains, de dépasser les 30 élèves par classe alors que Madame la Directrice Académique avait pris l’engagement, en février, que ce ne serait pas le cas.

Jean-Moulin & ULIS

Dans le cadre de la non-réouverture du collège Jean-Moulin de Chartres, la FSU a dénoncé le fait que les personnels du collège aient terminé l’année scolaire le 3 juillet sans information officielle sur leur affectation au premier septembre, contrairement à ce que nous avions demandé à plusieurs reprises. D’autre part, nous avons demandé que, les élèves prévus à l’ULIS de Jean-Moulin étant finalement répartis sur plusieurs établissements, ils puissent bénéficier dans chacun de ces établissements d’un-e AESH collective.

PPI

Lors d’un précédent CDEN en novembre 2019, le Conseil Départemental nous avait annoncé être en cours d’élaboration de son programme pluri-annuel d’investissement (PPI) dans les collèges, élaboration commençant par une phase de diagnostic des besoins, notamment à partir du bilan énergétique des bâtiments. Interrogé sur l’avancée de ce diagnostic, la vice-présidente du conseil départemental nous a répondu qu’il était en cours de finalisation, retardé par le confinement, mais qu’il devrait être présenté à l’assemblée du conseil départemental à la fin de l’année 2020, lors du vote du budget primitif 2021. La FSU a rappelé la nécessité de présenter ce PPI en CDEN au préalable, conformément au code de l’Education.

PDF - 82.1 ko
déclaration de la FSU au CDEN du 7 juillet 2020