Le mépris, où lorsque l’enseignant devient un simple exécutant...

jeudi 20 septembre 2018

Lorsque l’enseignant devient un simple exécutant…
Si l’on peut comprendre que la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance veuille mettre en place une évaluation nationale de l’ensemble des élèves entrant en seconde, c’est d’ailleurs le rôle de ce service, on peut légitimement s’interroger sur les modalités de passage de ce test.
Sous couvert d’un souci d’uniformisation de la procédure, le document fourni aux collègues pour la passation du test est un modèle d’infantilisation des élèves comme des collègues.

JPEG - 59.6 ko

Présenter de façon simple et rassurante… Le ton est donné. Le reste des consignes est à l’avenant.
Que le protocole impose un minimum d’harmonisation dans le libellé des consignes des exercices, chacun peut le comprendre, mais que la procédure impose à l’enseignant des phrases types pour demander aux élèves de se connecter au test est l’illustration de ce mépris que l’administration affiche envers ses fonctionnaires….

JPEG - 33.5 ko

L’enseignant, fonctionnaire de catégorie A , c’est-à-dire occupant des fonctions de conception, de direction ou d’encadrement, n’est plus qu’un docile exécutant à qui l’on remet une fiche pour lui expliquer comment se déplacer dans la salle ou jeter les brouillons…

JPEG - 41.5 ko

Le SNES-FSU s’insurge contre ce type de pratique qui dévalorise notre métier, notre statut.


Portfolio

PNG - 797.9 ko