CTSD du 20 Fevrier 2014 - Eure et Loir

vendredi 21 février 2014

Ci dessous la déclaration du SNES-FSU et du SNEP-FSU au Comité technique spéciale départemental portant sur la préparation de la rentrée 2014 dans le département.

Ce CTSD était initialement prévu le 13 février mais ne s’est pas tenu à cette date car nous avions décidé de le boycotter. En effet, cette réunion était programmée après les remontées des TRMD des collèges et perdait donc tout son sens d’instance de consultation des représentant-e-s des personnels. De la même manière, la précipitation dans laquelle les établissements ont dû préparer la répartition des moyens horaires pour la rentrée (pour cause de DGH arrivées très tardivement) a réduit de façon importante le dialogue social et accentué les tensions qui se font fréquemment jour à ce moment de l’année scolaire dans les établissements.
L’Inspecteur d’académie a reconnu ces problèmes de calendrier en soulignant que ses services avaient dû travailler essentiellement avec les annonces médiatiques du ministère sur l’éducation prioritaire de janvier, sans aucune circulaire. Il a aussi précisé que le taux national d’HSA était de 8%, alors qu’il est de 10,3% dans notre académie, en justifiant cette situation par des problèmes de ressources humaines (nombre de postes vacants très important).
Nous sommes alors intervenu-e-s pour rappeler que l’on pouvait s’attendre à cette situation dès lors qu’au niveau national, il a été injecté 1000 équivalents temps plein d’heures supplémentaires pour seulement 2 500 créations de postes.
L’Inspecteur a tenu à repréciser que l’effectif moyen dans les établissements « très favorisés » était de 25,26 élèves/classe alors que la moyenne nationale tous collèges confondus est de 25,19.
Lors de la lecture des documents, nous avons déploré la disparition dans le calcul de la DGH théorique de l’affichage des 10h annuelles de vie de classe. La disparition de cette mention incitera encore moins les chefs d’établissement à insérer ces heures dans les emplois du temps et à les payer... En revanche, l’affichage d’un supplément de dotation en fonction du taux de PCS défavorisées va dans le bon sens. Ce supplément est dérisoire mais, selon l’IA, son augmentation nécessiterait d’augmenter l’effectif moyen par classe.
Quelques informations nous ont été communiquées lors de ce CT. L’ouverture d’une ULIS pro au LP Paulsen (Châteaudun) est repoussée d’un an. Une classe d’accueil pour élèves nouvellement arrivés en France ouvrira au collège A. France à Châteaudun. Cette année, seulement six collèges ont voté contre la DGH deux fois.
Au final, nous avons voté contre (6 voix) cette répartition des moyens dans les collèges), tandis que les représentant-e-s de l’UNSA et du SGEN s’abstenaient (3 voix).


Documents joints

CTSD20140220-Decl
CTSD20140220-Decl