CTSD du 12 Mars 2013 - Eure et Loir

lundi 18 mars 2013

Ci desous la déclaration du SNES-FSU et du SNEP-FSU au Comité technique spéciale départemental portant sur la préparation de la rentrée 2013 dans le département.

Pour la rentrée 2013 dans les collèges de notre département, 38 postes sont créés (dont 21 avec un complément de service donné) et 15 sont supprimés, soit un solde de 23 créations de postes. C’est la 1e fois depuis des années que ce solde est positif mais en réalité, il ne suffira pas - ou à peine - à couvrir l’augmentation du nombre d’élèves. De plus, comme nous l’a indiqué M. Reymondon, la DGH attribuée à certains collèges dits "ordinaires" a été très "serrée" car il a fait le choix de favoriser les collèges en difficulté au lieu de distribuer ce qui aurait représenté en moyenne 4h de plus par collège du département.
Concernant les compléments de service, ils seront au nombre de 117 (contre 125 cette année), auxquels il faut ajouter 54 BMP (blocs de moyens provisoires). Encore beaucoup de stress, de fatigue et de précarité en perspective... même s’il faut signaler les efforts des services de l’IA pour créer dans la mesure du possible les appariements les moins lointains possible. Il reste toutefois une quinzaine de jumelages distants de plus de 30 km et une petite dizaine de collègues qui se retrouveront sur 3 établissements !

Quant aux HSA, elles restent toujours aussi pléthoriques, avec un taux annoncé à 8,8% mais qui atteint presque les 10% en intégrant les SEGPA et qui ne tient pas compte des HS qui viendront s’ajouter à la rentrée. L’IA indique une moyenne de 1,72 HSA par collègue en collège.
Nous avons demandé la transformation de ces HSA en HP (heures poste), la suppression des compléments de service dont le volume horaire est équivalent au nombre d’HSA dans la discipline (ce qui représente environ 25 compléments de service) et signalé que dans certains établissements et certaines disciplines, les besoins étaient tels que l’on pouvait créer encore 14 postes. Mais nous n’avons obtenu aucun changement, à l’exception de la modification de 2 appariements.
L’IA nous dit être confiant sur le nombre de candidat-e-s aux concours de l’enseignement (+ 37% d’inscriptions dans le 2nd degré) mais nous avons rappelé que le nombre d’inscrit-e-s ne préjugeait pas du nombre de présent-e-s le jour du passage du concours. L’an prochain, l’Eure-et-Loir accueillera deux fois plus de stagiaires que cette année (soit a priori une quarantaine) car les départements bénéficiant d’un pôle universitaire seront quant à eux les berceaux privilégiés des « contractuels admissibles » (passant l’oral en juin 2014 et sous contrat pour 6h dans des établissements proches de leur lieu d’études). Cette affectation de stagiaires en grand nombre va compliquer une fois de plus le mouvement intra puisque des postes seront bloqués pour ces stagiaires, et ces postes ne seront connus qu’après la fermeture de la saisie des demandes de mutation. Elle va également compliquer l’organisation de la rentrée dans les établissements puisque ces stagiaires seront à nouveau à 15h de cours (+ 3h de formation) sur des postes censés être à 18h...

Nous sommes également intervenus pour exprimer notre inquiétude quant à nos inquiétudes concernant les infrastructures : face à la hausse des effectifs, certains collèges vont se heurter à des problèmes d’accueil des élèves pour les cours mais aussi du point de vue de la restauration scolaire. C’est ou ce sera le cas à Châteauneuf en Thymerais, Bonneval, Illiers-Combray ou Voves. D’autres collèges auraient bien besoin d’aménagements ou de rénovation, mais le Conseil général n’a pas prévu de tels travaux, pas plus que des modifications de la carte scolaire qui permettraient de rééquilibrer les effectifs entre des collèges voisins.

Enfin, M. Reymondon nous a confirmé la fermeture de l’ERS (Etablissement de réinsertion scolaire). Il souhaite en « contrepartie » rouvrir une classe-relais sur l’agglomération drouaise, sans doute dans les locaux du collège Nicolas Robert de Vernouillet.

Le CTSD s’est terminé par un vote des représentant-e-s des personnels sur les mesures de carte scolaire (créations/suppressions et compléments de service). Les 6 représentant-e-s de la FSU ont voté contre, alors que les représentant-e-s de l’UNSA (3) et du SGEN-CFDT (1) s’abstenaient.


Documents joints

DeclarationCTSD20130312
DeclarationCTSD20130312