Bilan CTSD

mardi 11 février 2020

Le CTSD « moyens collèges, rentrée 2020 » s’est tenu ce vendredi 7 février.

Après notre déclaration liminaire que vous retrouverez ci-dessous, nous avons abordé la question de la nouvelle formule de calcul de la répartition des moyens.

Cette formule pose de nombreux problèmes :
-  La fin de la spécificité des REP qui sont traitées comme les autres établissements.
-  Des seuils d’ouverture de classe à 30 élèves.
-  Une allocation progressive des moyens basée notamment sur
o un Indice de Positionnement Social fantaisiste déterminé à partir d’un panel et sur la base de données déclarative. (Qui peut croire que la population d’Henrichemont est aussi favorisée que celle de Littré ?)
o Un indice d’éloignement qui ne prend pas en compte les besoins réels du monde rural.

Une formule unique, c’est une formule inique.

Au titre de ce mode de calcul, certains établissements ont une DHG qui diminue très fortement, empêchant la mise en place de groupes, d’options ou d’accompagnement personnalisé (Louis Armand, Béthune Sully, Littré, Voltaire…) alors que d’autres établissements voient la dotation (ou leur taux d’encadrement) fortement progresser (Axel Kahn, Philibert Lautissier ) ne sachant plus quoi faire de leurs heures !

Nous avons demandé

  • des seuils d’ouvertures à 24 élèves en milieu ordinaire, 20 en REP et REP+ ainsi que l’abandon de ce nouveau mode de calcul.
  • Un lissage plus important par les services de la DSDEN pour atténuer l’impact de cette formule affligeante.
  • Une reprise en main des moyens collèges par les DSDEN.

À ce jour, 6 collèges du département ont effectué des démarches pour obtenir une audience du DASEN

Cette répartition (et l’enveloppe) a été sanctionnée par un votre contre à l’unanimité des organisations syndicales.
Le CTSD de repli s’est tenu le 11 février, vous retrouverez également notre déclaration liminaire ci-dessous.

Déclaration liminaire CTSD du 7/02 :

PDF - 360.1 ko

Déclaration liminaire CTSD du 11/02 :

PDF - 559.9 ko

Navigation