ACTION Co-psy/Dcio 16 juin 2011

lundi 20 juin 2011

Orientation des jeunes : un label ne remplacera pas des personnels !

L’Etat sous couvert de « labellisation » organise le détricotage du service public d’orientation de l’Education nationale. Ce sera la mise en réseau d’organismes différents avec des personnels aux missions différentes. Ces réseaux existent et fonctionnent déjà mais le cahier des charges associé à la labellisation va alourdir et modifier à terme le fonctionnement des différents organismes.

Le danger de la labellisation pour les services d’information et d’orientation et les usagers c’est :
-  Un risque de dilution voire la disparition des centres d’information et d’orientation (ex des cités des métiers, maison de l’emploi…). La labellisation et le cahier des charges associé risquent de mettre les personnels dans des situations intenables (répondre à des injonctions multiples voire contradictoires) et donc dans l’impossibilité de remplir leurs missions premières de façon correcte.
-  Des conventions locales différentes qui entraîneront un éclatement du service public d’information et d’orientation.
-  Une perte des compétences chez les personnels.
-  Une dépendance des personnels par rapport à un coordonnateur de la convention qui ne sera pas issu de l’Education nationale et qui pourra orienter le travail des CIO sur d’autres missions.

Nous nous interrogeons sur la politique d’un gouvernement qui ne recrute pratiquement plus de conseillers d’orientation psychologues (ce sont actuellement 5 conseillers d’orientation psychologues sur 6 qui ne sont pas remplacés lors de leur départ en retraite), qui pose l’orientation comme une priorité et qui propose comme seule solution la labellisation : le label au lieu de professionnels formés.
Dans l’académie c’est presque 20% d’équivalent temps plein qui ne sont pas pourvus par des titulaires.

On ne peut que faire le parallèle avec la situation de pôle emploi. La fusion ASSEDIC et ANPE a entraîné la disparition de la spécificité professionnelle des personnels avec une érosion rapide de leurs compétences.

Pour le public reçu par les CIO ce serait une dégradation du service rendu.

Orléans le 16 juin 2011 : Snes, Sud Edcaution et les personnels non syndiqués


Documents joints

Questionnaire CIO juin 2011
Questionnaire CIO juin 2011
Interrogations concernant la labellisation
Interrogations concernant la labellisation

Portfolio

Devant le Rectorat