Mobilisé-es en décembre !

jeudi 13 décembre 2018

Le mouvement social que connait la France depuis plusieurs semaines interpelle les syndicats. Une partie des revendications rejoignent ce que les syndicats disent depuis l’élection du président de la République : il y a une aggravation des inégalités, et une casse du droit social. La question de la justice fiscale est aussi au coeur de ces revendications. Pour le SNES-FSU, ces revendications de justice fiscale doivent être en rapport avec la question des services publics pour toutes et tous. Le service public est le bien commun, et ces services publics sont financés par les impôts.
En attendant de connaître plus en détail le concret de la mise en oeuvre des propositions présidentielles, il est deux mesures qui sont inquiétantes :
- recours aux heures supplémentaires défiscalisées, vieille recette sarkozyste éculée
- augmentation de salaires "financées" par l’exonération totale des cotisations, oubliant de rappeler que les cotisations sont du salaire socialisé, c’est-à-dire qui finance la protection sociale. En clair, on donne d’une main ce qui est repris de l’autre.

Au même moment, le Sénat porte à 3 le nombre de jours de carence pour les fonctionnaires, et augmente les suppressions de postes (2950)

Dans l’éducation, la question du service public est là aussi posée : moins de personnels, enseignants et administratifs, réforme de parcoursup, du bac et des lycées (généraux et professionnels) générateurs d’inégalités, les lycéennes et lycéens l’ont bien compris.

Si le SNES et la FSU ont appelé à accompagner les mouvements lycées afin à la fois de garantir la liberté d’expression et de protéger au mieux les jeunes (préavis de grève déposé jusqu’au 19 décembre pour couvrir les personnels), il faut désormais s’engager dans un mouvement qui permette l’expression de la colère qui monte des les établissements, en particulier les lycées, et en attendant de connaitre les conséquences pour notre académie des fortes baisses de poste.

C’est pourquoi le SNES-FSU appelle les personnels :

- à la mobilisation le mercredi 19 décembre après-midi et à rejoindre l’appel aux rassemblements, jour où le CTM (Comité Technique Ministériel) va répartir la forte baisse de moyens, qui aura des conséquences importantes dans notre académie et jour où se tient le Conseil Supérieur de l’Éducation qui donnera son avis sur les programmes de lycée.

Dans les détails pour le 19/12 :

- Pour le 28, 36, 37, 41 et 45 : Rassemblement à 14h30 devant le rectorat

- dans le 18 : AG à la Maison des syndicats à Bourges

PDF - 113.1 ko
Tract pour le rassemblement dans le 45

Dernière minute !

L’intersyndicale CGT Educ’action, FSU, SN-FOLC et SUD Education du loiret, le SNES-FSU académique ont demandé être reçu au rectorat. Devant le refus, nous appelons les personnels à se munir de quoi faire entendre leur colère (sifflets, ustensiles divers..) Pour l’éducation, pour nos élèves, pour nos conditions de travail, faisons-nous entendre !