Un projet totalement inacceptable en l’état

lundi 3 mars 2003

Nous avons immédiatement réagi face aux lourdes menaces que font peser ces projets tant sur le service public que sur les personnels.

Le SNES est tout d’abord fermement intervenu pour démontrer que ces projets signent la mort sans vouloir le dire du système actuel de remplacement. Il a demandé qu’un bilan objectif de l’efficacité du système actuel de remplacement soit dressé avant d’envisager tout redéploiement de postes.

Nous avons dénoncé le caractère tardif et précipité de ce projet qui veut modifier les règles du mouvement des personnels alors que celui-ci est déjà engagé et avons clairement affirmé notre opposition à des mesures généralisées de carte scolaire pour tous les TZR avec repli autoritaire sur poste établissement.

Nous avons en conséquence refusé d’engager la discussion sur des modalités concrètes d’un éventuel redéploiement dans le cadre du mouvement dans le cadre des hypothèses présentées.

Malgré l’opposition du SNES, du SE, du SGEN, du SNEP, de FO et de SUD sur l’ensemble de ces points, il nous a été répondu que le ministère n’entend laisser aucune marge de manœuvre aux autorités académiques.


Brèves

Demande de temps partiel 2016-2017

dimanche 16 octobre 2016

Les formulaires de demandes de temps partiel pour l’année scolaire 2016-2017 sont à retirer auprès du secrétariat de votre chef d’établissement et à retourner entre le 16 novembre 2016 et le 26 novembre 2016.

Mouvement inter 2016

jeudi 19 novembre 2015