Mouvement Intra 2009 : Déclaration du SNES

jeudi 2 décembre 2010

FPMA du 22 juin 2009 pour le mouvement intra

Déclaration du SNES-FSU

Pour commencer, le SNES-FSU dénonce les conditions dans lesquelles se déroule le mouvement 2009 des personnels.
Après le ministère, l’administration rectorale a organisé la communication de résultats anticipés et non vérifiés par les commissions instances paritaires. Cette pratique n’améliore en rien le déroulement des opérations liées au mouvement, qui, comme les années précédentes, doivent aboutir à des modifications pour une proportion non négligeable de demandeurs (entre 10 et 15 %). Elle n’a donc qu’un objectif : remettre en cause le rôle des organisations syndicales, les garanties statutaires du paritarisme, et préparer une gestion des personnels sans contrôle, qui débouchera inévitablement sur un traitement arbitraire.

Dans notre académie, les conséquences de cette communication anticipée sont déjà connues :

  • surcroît de travail pour les personnels du Rectorat, que nous tenons à remercier pour la transmission de documents de qualité
  • situation d’incertitude et de stress pour les collègues, aussi bien quand ils sont satisfaits que quand ils ne le sont pas, d’autant que le calendrier a été décalé d’une semaine.
  • ambiguïté sur la notion de projet, avec le caractère provisoire et la situation d’attente forcée qui en découlent, souvent mal perçus : ainsi a-t-on vu des chefs d’établissement laisser des enseignants assister à des conseils d’enseignement d’équipes pédagogiques qu’ils ne rejoindront peut-être pas
  • opacité totale entourant l’information transmise, puisque les collègues ne reçoivent aucune réponse sur leur projet d’ affectation.

Sous prétexte d’information et de transparence, le Ministre, et à sa suite le Recteur, mènent une offensive sans précédent contre les droits des personnels et de leurs élus : c’est sans doute dans la même optique que, cette année, le temps de travail des commissaires paritaires a été raccourci, et réduit à 4 jours ouvrables !

Au nom des personnels que nous représentons, attachés au principe d’égalité de traitement dans toutes les opérations de gestion de carrière, nous exigeons que le Ministre et le Recteur renoncent désormais à cette décision de communiquer des projets non examinés par les commissions instances paritaires. Si le Ministre entend mener une vraie politique ambitieuse qui favorise la mobilité des personnels et améliore la qualité de l’encadrement des élèves, il est temps d’abandonner ce type de mesure démagogique et inutile et de rétablir, en lien avec un plan pluriannuel de recrutements, un mouvement national des personnels.

L’analyse plus détaillée du mouvement intra, dans notre académie, est à lire ici.


Brèves

Demande de temps partiel 2016-2017

dimanche 16 octobre 2016

Les formulaires de demandes de temps partiel pour l’année scolaire 2016-2017 sont à retirer auprès du secrétariat de votre chef d’établissement et à retourner entre le 16 novembre 2016 et le 26 novembre 2016.

Mouvement inter 2016

jeudi 19 novembre 2015