Groupements de communes "ordonnées"

jeudi 2 avril 2009

Le rectorat a cette année limité les possibilités d’affectation en imposant pour la première fois, à la demande ou à l’approbation de certains syndicats, que les groupes de communes soient ordonnés.

Dans la note de service rectorale [1], on peut lire :
« Dans le traitement des vœux géographiques, tout comme dans la procédure d’extension des vœux, les vœux précis indicatifs sont traités prioritairement, si plusieurs possibilités d’affectation s’offrent au sein de la zone géographique considérée.
S’il n’y a pas de vœu indicatif précédant le vœu large pour orienter l’affectation, la mutation est envisagée de manière indifférenciée sur la zone (à l’exception des groupements de communes qui sont « ordonnés » à partir de la commune pivot).
 »

Maintenant, le meilleur barème ira forcément sur la ville placée en tête du groupe de communes et le SNES ne pourra plus effectuer, à l’intérieur des départements et des groupes de communes, des propositions d’améliorations d’affectation pour des collègues déjà en poste fixe sur ces aires géographiques.

Face au travail fourni et à l’efficacité des commissaires paritaire du SNES, il est certainement plus facile pour certains syndicats de supprimer une mesure d’amélioration des mutations que de se donner la peine d’en faire autant et cela, au prix d’une dégradation des possibilités de mutation !

En votant et en adhérant au SNES vous soutenez des militants qui font le maximum pour améliorer les mutations de tous !


[1Note de service DPE n°48 du 2 février 2009, page 11