Des stagiaires toujours plus précaires.

jeudi 24 février 2022

La rentrée prochaine ne s’annonce pas de tout repos avec la nouvelle réforme,

Pour résumer :
Transformation du pilotage des INSPE, concours reporté du M1 MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation) à la fin du M2 et modification des épreuves du CAPES et du concours de CPE, la réforme Blanquer entrera dans sa dernière phase à la rentrée prochaine. (en pièce jointe vous trouverez le tableau des changements à partir de la rentrée de 2022)

De cette réforme en découlent de nombreuses conséquences :

Des dégradations seront visibles d’une part pour les stagiaires, les contractuels alternants et d’autre part pour les titulaires en réduisant le nombre de postes vacants au mouvement. Dans un deuxième temps les TZR et les contractuels pourront être affectés beaucoup plus tardivement.

le SNES-FSu dénonce les inégalités de plus en plus croissantes dans l’Éducation Nationale ainsi que la précarité des professeur·es stagiaires et des étudiant·es.
Notre syndicat s’interroge quant à l’avenir et à la réussite des étudiant·es.
Comment peut-on réussir dans un parcours universitaire et un début de carrière semé d’embûches ?

Oui à la formation continue dans les INSPE et à un stage à tiers temps en établissement !
Non au recul de la formation initiale et à la précarité des enseignant·es de demain !


Portfolio

PNG - 430.1 ko