[CHER] Compte-rendu du CDEN du 9 octobre

jeudi 12 octobre 2017

Le CDEN qui traitait des questions du bilan de rentrée dans le 2nd degré et des dotations globales de fonctionnement (DGF) des collèges s’est tenu lundi 9 octobre 2017.

Le bilan de rentrée fait par le DASEN n’est pas glorieux. La diminution du nombre d’élèves dans le second degré est certes moins importante que prévue cette année, mais va s’accentuer dès l’année prochaine. Les résultats aux examens, notamment pour le baccalauréat sont, en moyenne, stables mais les différences entre établissements inquiètent le DASEN.

La FSU a questionné le département sur les baisses importantes des DGF de la quasi-totalité des collèges du Cher. Elle s’est inquiétée des conséquences dévastatrices en termes de fonctionnement mais aussi d’encadrement des élèves que cela pourra entraîner. Pour le conseil départemental, ces baisses sont une conséquence d’un nouveau mode de calcul des moyens afin de mieux coller à la spécificité de chaque établissement. En tous les cas, le budget prévu pour 2018 est en diminution de 17%. Le conseil départemental réalise ses économies sur des fonds de roulement qu’il considère comme trop élevés, et par la diminution des enveloppes budgétaires qui étaient auparavant destinées aux établissements ruraux, aux SEGPA, aux réseaux de réussite scolaire,… La FSU a jugé ce budget inacceptable.

Parmi les points discutés, les modifications des subventions liées aux besoins de mobilité (transports pour les sorties scolaires). La FSU s’est inquiétée des nouvelles modalités. En effet, les budgets ne sont plus attribués aux établissements mais ceux-ci doivent, à la place, participer à un appel à projets. Ils seront ensuite « choisis » par le conseil départemental qui ne semble pas mesurer les conséquences que cela peut avoir et s’octroie, au final, un pouvoir décisionnel que la FSU a dénoncé. La FSU a alerté sur la difficulté de prévoir des projets pour l’année suivante quand les enseignants ne connaissent ni leurs classes ni leurs équipes ni le budget alloué.

Le représentant du conseil départemental est resté évasif (ou n’a pas voulu répondre) à la majorité des questions qui lui ont été posées.

Bilan des votes, pour avis, sur cette DGF : 9 contre (UNSA et FSU), 3 pour (élus), 6 abstention (fédérations de parents d’élèves, FO). L’avis est ressorti négatif.


Documents joints

PDF - 473.2 ko
PDF - 473.2 ko