Agir dès la rentrée !

lundi 30 août 2004

On ne peut même plus compter sur une pause estivale du gouvernement pour espérer une trêve dans la politique de régression sociale qu’il persiste à mener à bien !

En dépit du désaccord de la quasi totalité des salariés, la réforme de la protection sociale a été votée. Oubliant le mouvement du printemps 2003, ne tenant aucun compte du résultat des élections régionales et de l’opposition des présidents de Région, allant jusqu’à utiliser l’article 49-3 de la Constitution, le Parlement a adopté la loi de décentralisation qui, entre autres, entérine le transfert des TOS aux collectivités territoriales.

Et le gouvernement a bien l’intention de continuer dans cette voie ! Droit de grève menacé avec le projet de service minimum, remise en cause des 35 heures sous la pression d’un patronat qui n’hésite pas actuellement à utiliser le chantage à l’emploi. Quant au secteur public, les annonces sont claires : le nombre de fonctionnaires doit être réduit. Dans notre secteur notamment, le projet de budget 2005 prévoit la suppression de 7000 emplois dans le second degré, entraînant une diminution de l’offre de formation, l’accroissement de la précarité et de la flexibilité des personnels.

Pour cette rentrée, nous connaissons déjà les conséquences de l’insuffisance des moyens et du gel de certains crédits. Dans notre académie, ce sont 226 postes qui ont été supprimés, essentiellement dans les collèges. Comment et dans quelles conditions seront assurés les enseignements ? Quelles nouvelles dégradations des conditions d’exercice pour les collègues, et en premier lieu pour les TZR et les précaires ? Combien d’heures supplémentaires imposées, au détriment de l’intérêt des élèves et du service des collègues ?

C’est pourquoi nous appelons tous les collègues  :

- à se réunir dès la prérentrée dans les établissements pour recenser les problèmes et besoins.

  • Pour recenser rapidement ces infos et nous les communiquer, utilisez la fiche ci-dessous.
    Word - 36.5 ko
  • Par ailleurs, le 1er septembre il n’y aura pas de permanence téléphonique dans l’après-midi car tous les militants de la section académique seront dans leurs établissements. Mais, nous ouvrirons une permanence téléphonique « Spéciale Pré-rentrée » entre 17h30 et 20h30 au 02 38 780 780. Appelez pour nous informer de la situation de votre établissement afin que nous ayons rapidement le plus d’infos possible pour intervenir auprès des IA et du Rectorat. Appelez aussi si vous avez rencontré un (ou des) problème(s) (emploi du temps, heures sup. imposées, complément de service, effectifs lourds, etc.) lors de la réunion de pré-rentrée.

- à participer aux divers rassemblements prévus le mercredi 8 septembre dans le cadre de la première journée nationale d’action du SNES. Voir les lieux de RDV