ACTU - FSU

samedi 3 janvier 2015

Salaires, conditions de travail, emploi et formation :

TOU-TE-S en GREVE le 3 FEVRIER !

La politique éducative du gouvernement, qui reste affichée comme une priorité doit répondre aux besoins et attentes des personnels.
L’ensemble des personnels est confronté au gel du point d’indice et à l’absence de perspectives concernant la revalorisation de leurs missions et de leurs salaires.
Malgré des créations de postes, les conditions d’exercice restent difficiles. La formation initiale et continue doit être améliorée de manière urgente.
Il faut donner aux enseignants et à tous les personnels les moyens d’apporter des améliorations aux conditions de scolarisation des élèves et leur permettre de travailler dans de bonnes conditions.

Bernadette GROISON écrit à la Ministre de l’Education nationale

Face aux difficultés scolaires, aux inégalités, au décrochage, la Refondation de l’École décidée par le gouvernement doit répondre aux attentes et aux inquiétudes des personnels. La prochaine rentrée scolaire se prépare d’ores et déjà et certaines réformes se mettent en place comme celle de l’éducation prioritaire qui, à ce jour, laisse nombre d’écoles et d’établissements au bord du chemin. De nombreux problèmes demeurent sur le terrain : effectifs de classes trop lourds, remplacements non assurés, formation initiale et continue des personnels non satisfaisante, conditions de travail très souvent dégradées, alourdissement des tâches, le tout dans un contexte de salaires faibles et de gel du point d’indice depuis 2010, avec pour corollaire une crise du recrutement qui persiste. Parce que certaines questions ne peuvent plus attendre, la FSU appelle les personnels à être en grève le 3 février prochain.

Les revendications de la FSU en matière de rémunération et de carrière

(lettre de B.Groison à la ministre, en date du 13 janvier)


Documents joints

PDF - 148.3 ko
PDF - 148.3 ko

Portfolio

FSU